Colloque « Latin et langues techniques »

des 3, 4 et 5 juin 2002


Université de Paris IV-Sorbonne, salle des actes

Le colloque biannuel du Centre Alfred ERNOUT en 2002 a pour thème « Latin et langues techniques » selon plusieurs axes de recherche.

  1. Problèmes généraux posés par la définition même d’une langue technique: qu’est-ce qu’une langue technique ? Le témoignage du latin.
    On tentera de cerner, au travers des données latines, les traits spécifiques pouvant être retenus comme caractéristiques des langues techniques. Les domaines linguistiques abordés seront le lexique, mais aussi la syntaxe, la pragmatique et les autres aspects de la langue. La part principale sera, naturellement, consacrée à l’Antiquité avec des études portant sur les différents domaines de la connaissance: architecture, droit, rhétorique, médecine et art vétérinaire, arpentage, phytonymie et zoonymie, etc.. Mais on pourra également aborder tous les textes écrits en langue latine à une époque ultérieure et relevant d’un domaine technique, pré-scientifique ou scientifique.
  2. Problèmes spécifiques posés par le lexique des langues techniques en latin.
    Le colloque sera le lieu de recherches pluridisciplinaires associant des latinistes spécialistes du lexique latin (sémantique, évolutions, formation des mots) et des spécialistes des domaines particuliers (architecture, droit, etc.). Certaines aires du lexique permettront de faire le point sur des aspects particuliers de l’histoire du latin, notamment le rôle des autres langues italiques dans les termes de phytonymie et zoonymie et le rôle de l’étrusque dans le vocabulaire latin.
  3. Syntaxe et pragmatique des textes techniques latins.
    Les textes techniques latins pourront également être étudiés du point de vue de la syntaxe, de la pragmatique, de leur rôle informationnel et de la manière dont celui-ci est mis en oeuvre.
  4. Le latin dans la constitution des nomenclatures scientifiques modernes.
    Un dernier axe de recherche mettra en valeur le rôle du latin dans la constitution des langues techniques et scientifiques après l’Antiquité et jusqu’à nos jours: par exemple, les textes fondateurs pour les nomenclatures des sciences modernes (phytonymie au XVIème et XVIIème s., etc.). On y étudiera tout particulièrement la création lexicale et syntaxique, la manière dont les auteurs, reprenant le matériau linguistique du latin de l’Antiquité, se sont forgé de nouveaux moyens d’expression pour faire face à des situations nouvelles et comment les choix linguistiques reflètent les choix conceptuels et cognitifs dans l’élaboration de sciences nouvelles.

—-

Participants français :
BIVILLE Frédérique (Prof., Lyon II)
BONNET Guillaume (MC, Paris IV) 
BORTOLUSSI Bernard (MC, Paris X - Nanterre)
BRACHET Jean-Paul (MC, Paris IV) 
CHRISTOL Alain (MC, Rouen) 
COLOMBAT Bernard (Prof., ENS Lyon) 
CONSO Danièle (Prof., Besançon) 
CRAMPON Monique (Prof., Amiens) 
DOROTHEE Stéphane (centre A. Ernout, professeur agrégé) 
FLEURY Philippe (Prof., Caen) 
FLOBERT Pierre (Prof., Paris IV et EPHE) 
FRUYT Michèle (Prof., Paris IV) 
GAIDE Françoise (Prof., Aix-en-Provence) 
GAVOILLE Elisabeth (MC, Tours) 
GAVOILLE Laurent (MC, Rennes) 
GITTON Valérie (MC, Toulouse) 
JOFFRE Marie-Dominique (Prof., Lyon III) 
KIRCHER Chantal (Prof., Nice) 
MOREAU Philippe (Prof., Caen) 
MOUSSY Claude (Prof., Paris IV) 
NADJO Léon (Prof., Tours) 
NICOLAS Christian (Prof., Grenoble) 
ORLANDINI Anna (Prof., Toulouse) 
POIRIER Michel (centre A. Ernout, classe préparatoire) 
PRUVOST Géraldine (allocataire couplée, Paris IV) 
ROESCH Sophie (MC, Tours) 
SELOSSE Philippe (MC, Dijon) 
SMITH Gérard (centre A. Ernout, classe préparatoire) 
SZNAJDER Liliane (MC, Paris X - Nanterre) 
THOMAS Jean-François (MC, Montpellier) 
VAN LAER Sophie (PRAG, Paris IV)


Participants étrangers :
ARIAS-ABELLAN Carmen (Séville)
BERTOCCHI Alexandra (Bologne) 
CALBOLI Gualtiero (Bologne) 
ESPINELLA-BUISAN Empar (Barcelone) 
FRY Gérard (Genève) 
GARCEA Alessandro (Turin) 
GARCIA-HERNANDEZ Benjamin (Madrid, Autonoma) 
HAVERLING GERD (Danemark) 
KROON Caroline (Amsterdam) 
LEHMANN Christian (Erfurt) 
LINDNER Thomas (Salzbourg) 
LONGREE Dominique (Bruxelles, Facultés universitaires Saint-Louis) 
ONIGA Renato (Udine et Venise) 
RZEPIELA Michal (Académie des sciences polonaise, Kracovie) 
SPEVAKOVA Olga (Paris IV et Prague) 
TARA Georg Bogdan (Timisoara, Roumanie)