Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

dos_mbr:hisp:1er:amelie_piel [2017/03/21 15:32] (Version actuelle)
Ligne 1: Ligne 1:
 +<html><p class="lestitres">Amélie PIEL</p></html>
  
 +----
 +\\
 +**Titres** : 
 +
 +    * Maître de conférences à l'Université de Tours
 +    * En détachement à l'Institut catholique de Paris
 +    * Membre du bureau de la Société des Hispanistes Français (secrétariat)
 +
 +
 +**Spécialités **:
 +
 +    *Linguistique du signifiant
 +    *Espagnol médiéval et contemporain
 +    *Déictiques déclinables (thèse)
 +    *Syntaxe
 +    *Notion  de "connivence" (participation au projet de l’IRIEC de l’Université de Toulouse 2-Le Mirail)
 +   
 +**Coordonnées professionnelles** : \\ Institut Catholique de Paris
 +
 +**Courriel** : [[aapiel@orange.fr|aapiel@orange.fr]] 
 +
 +**Sélection de publications récentes** :
 +
 +    - **Articles dans des revues internationales ou nationales avec comité de lecture**
 +      * « Acullí, acullá : une histoire de jeu », in //Bulletin Hispanique//, n°2-2012, tome 114, Bordeaux, 2012, à paraître.
 +    - **Communications avec actes dans un congrès national**      
 +      * Avec Maria Jiménez, « “como me viese de buen ingenio, holgábase mucho y decía”: //como me viese//  ou //como me vio //?  », //in // Gabrielle Le Tallec-Lloret, //Vues et contrevues, Actes du XII// //e// // Colloque international de Linguistique ibéro-romane//, Université de Haute-Bretagne-Rennes II, Limoges, Lambert-Lucas, Collection Libéro, 2010, pp.179-192.
 +      * « Des valeurs stylistiques pour les démonstratifs ? », //in // Gilles Luquet, //Morphologie et syntaxe de l’espagnol : méthodes d’approche//, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, 2010, pp.147-157.
 +    - **Communications avec actes dans un congrès national**
 +      * 2010 : « Langue, Discours, compétence du locuteur : à quel niveau d’analyse la connivence devient-elle un concept opérationnel en linguistique ? », participation à la journée d’étude organisée par Renaud Cazalbou et intitulée //La notion de connivence est-elle un concept opératoire en linguistique ? jeux de mots, traits d’esprit, etc.//, IRIEC Toulouse II-Le Mirail.
 +    
 +     
 +   
 +     
 +