Vincent MARTZLOFF


Titres :

  • Maître de conférences en latin à l’Université de Paris-Sorbonne

Spécialités :

  • Exégèse des documents épigraphiques italiques (ombrien, sud-picénien, sabin, oenôtre, autres documents présamnites, sicule) : Repérage de constantes dans les usages orthographiques sud-picéniens ; formulation de lois phonétiques propres au sud-picénien ; reconstitution de la préhistoire et de l’évolution du système vocalique (notamment à la lumière des modèles proposés, pour d’autres langues, par Martinet); élucidation d’unités lexicales ; essais de traduction partielle de quelques inscriptions ; problèmes philologiques ponctuels d’établissement de texte.
  • Etude linguistique des langues sabelliques (domaines osque, ombrien et paléo-sabellique) : détection de variations linguistiques dans le corpus sabellique (recours à la notion de phonostyle, conçue comme un moteur de l’évolution linguistique, dans la lignée des travaux de W. U. Dressler).
  • Dialectologie et grammaire comparée des langues italiques (latin, falisque, vénète, sicule, parlers sabelliques) : Dialectologie interne du sabellique fondée sur un relevé des innovations morpho-phonologiques respectives des différents dialectes (en particulier, la formation des thèmes verbaux ; les désinences verbales ; les finales casuelles de datif singulier, de génitif singulier, de génitif pluriel) ; chronologie relative des évolutions phonétiques (spécialement la question de la loi de Thurneysen). Problème de la position linguistique du sicule (analysé comme une langue italique, mais non sabellique).
  • Morphologie et phonétique historiques du latin : Morphologie verbale du latin ; question de la genèse de la troisième conjugaison mixte et de la quatrième ; préhistoire de l’imparfait latin ; origines du subjonctif archaïque du type attigas; formations sigmatiques du type faxo / faxim.
  • Phraséologie et structures poétiques dans les documents italiques et en latin archaïque : repérage d’échanges paradigmatiques, entre deux documents confrontés à cet effet, de segments connexes par le sens ou par les configurations syntaxiques qu’ils imposent.
  • Histoire des mots et évolution sémantique : propositions de liens étymologiques nouveaux pour quelques termes du lexique latin.

Coordonnées professionnelles :
Université de Paris-Sorbonne
UFR de Latin
1 rue Victor Cousin
75005 Paris

Courriel: vincent.martzloff@yahoo.fr

Publications récentes:

  • Martzloff V., Spuren des Gerundivsuffixes im Südpikenischen : qdufeniúí (Penna S. Andrea), amcenas (Belmonte), dans G. Rocca (éd.), Atti del Convegno Internazionale Le lingue dell’Italia antica, Iscrizioni, testi, grammatica – Die Sprachen Altitaliens, Inschriften, Texte, Grammatik. In memoriam Helmut Rix (1926-2004), 7-8 marzo 2011, Libera Università di Lingue e Comunicazione, IULM, Milano (= Alessandria 5, 2011), 2011, p. 209-231. [C-ACTI]
  • Martzloff V., Les marques casuelles dans les documents paléo‑sabelliques et la morphologie du génitif pluriel sud-picénien, dans M. Fruyt, M. Mazoyer, D. Pardee (éds), Grammatical Case in the Languages of the Middle East and Europe, Acts of the International Colloquium Variations, concurrence et évolution des cas dans divers domaines linguistiques, Paris, 2-4 April 2007, Studies in Ancient Oriental Civilization 64, Chicago (Illinois), The Oriental Institute of the University of Chicago, 2011, p. 189‑215. [C-ACTI]
  • Variation linguistique et exégèse paléo-italique. L’idiome sicule de Montagna di Marzo, dans G. Van Heems (éd.), La variation linguistique dans les langues de l’Italie préromaine. Actes du IVe Séminaire sur les langues de l’Italie préromaine, 12 mars 2009, Lyon, Maison de l’Orient et de la Méditerranée, 2011, p. 93-129. [C-ACTI]
  • Altlat.-altfalisk. Akk. mēd als möglicher Reflex einer Interaktion hoher und niederer Phonostile, dans P. Anreiter, M. Kienpointner (éds), Latin Linguistics Today, Akten des 15. Internationalen Kolloquiums zur Lateinischen Linguistik, Innsbruck, 4.-9. April 2009, Innsbruck, Innsbrucker Beiträge zur Sprachwissenschaft, 2010, p. 31-44. [C-ACTI]
  • Questions d’exégèse picénienne, dans F. Biville, I. Boehm (éds), Autour de Michel Lejeune. Actes des journées d’étude organisées à l’Université Lumière-Lyon II, 2–3 février 2006, Lyon, Maison de l’Orient et de la Méditerranée, 2009, p. 359–378. [C-ACTI]
  • Les syntagmes picéniens povaisis pidaitúpas, me{nt}fistrúí nemúneí, trebegies titúí. Contribution à l’exégèse du cippe paléo-sabellique TE 5 (Penna S. Andrea) à la lumière de l’inscription falisque archaïque de Cérès, Revue de Philologie, 80, 2006/1 [2008], p. 63‑104. [ACL, catégorie A]
  • Latin pollinctor, grec líp(a), picénien vepses. Phraséologie et élaboration poétique, dans A. Blanc, E. Dupraz (éds), Procédés synchroniques de la langue poétique en grec et en latin de l’Université de Rouen, aux Editions Safran, Bruxelles, 2007, p. 171-189. [C-ACTI]