Jean-Pierre CHAMBON



Titres :

  • Professeur de linguistique romane et de langue et littérature d’oc à l’Université de Paris-Sorbonne
  • Directeur du CEROC (Centre d’enseignement et de recherches d’oc), UFR de Langue française, Université de Paris-Sorbonne (Paris IV)
  • Président de la Société de Linguistique Romane
  • Membre du comité de rédaction de la Revue de linguistique romane.

Spécialités :

  • Grammaire comparée des idiomes romans
  • Toponymie historique galloromane
  • Littérature occitane

Coordonnées professionnelles :
Université de Paris-Sorbonne
1 rue Victor Cousin
75005 Paris

Page personnelle : http://www.paris-sorbonne.fr/IMG/pdf/Jean-Pierre_Chambon.pdf

Sélection de publications récentes (depuis janvier 2006)

  1. Articles dans des revues internationales ou nationales avec comité de lecture répertoriées par l’AERES ou dans les bases de données internationales
    • — Linguistique historique romane
      • «Note sur la diachronie du vocalisme accentué de l’istriote/istroroman et sur la place de ces parlers au sein de la branche romane», Bulletin de la Société de linguistique de Paris 106 (2011), 293-303.
        «Le nom de personne Droitingus (Clermont-Ferrand VIe ou VIIe siècle) : un exemple précoce du traitement auvergnat du groupe -kt-», Beiträge zur Namenforschung 47 (2012), 91-97.
    • — Linguistique française (morphologie, toponymie)
      • Jean-Pierre Chambon / Rosa Davidsdottyr, «Approche de la déclinaison des substantifs en ancien français : de Moignet à Skårup (lecture critique et propositions)», Bulletin de la Société de linguistique de Paris 102 (2007), 173-192.
      • «Contributions à l’étude de la toponymie de l’arrondissement de Lure (Haute-Saône). VI», Bulletin de la Société d’histoire et d’archéologie de l’arrondissement de Lure 26 (2007), 118-130.
      • «Contributions à l’étude de la toponymie de l’arrondissement de Lure (Haute-Saône). VII», Bulletin de la Société d’histoire et d’archéologie de l’arrondissement de Lure 27 (2008), 97-106.
      • «Contributions à l’étude de la toponymie de l’arrondissement de Lure (Haute-Saône). VIII», Bulletin de la Société d’histoire et d’archéologie de l’arrondissement de Lure 28 (2009), 128-138.
      • «Contributions à l’étude de la toponymie de l’arrondissement de Lure (Haute-Saône). IX», Bulletin de la Société d’histoire et d’archéologie de l’arrondissement de Lure 29 (2010), 154-168.
      • «Contributions à l’étude de la toponymie de l’arrondissement de Lure (Haute-Saône). X», Bulletin de la Société d’histoire et d’archéologie de l’arrondissement de Lure 30 (2011), 183-200.
      • «Belonchamp (Haute-Saône) : éléments pour l’histoire d’un toponyme comtois», Nouvelle Revue d’onomastique 52 (2010), 215-219.
      • Jean-Pierre Chambon / Jean Hennequin, «Luze (Haute-Saône) : histoire formelle, origine et histoire sociale du mot. Essai de mise au point», Nouvelle Revue d’onomastique 52 (2010), 209-214.
      • «Remarques sur l’histoire du toponyme Coisevaux (Haute-Saône) : un indice du francoprovençal submergé dans le nord-est de la Franche-Comté ?», Nouvelle Revue d’onomastique 53 (2011), 7-14.
      • Jean-Pierre Chambon / Wulf Müller, «Sur le nom de lieu Courtavon (Haut-Rhin) : une mise au point étymologique», Zeitschrift für romanische Philologie 127, (2011), 544-551.
    • — Linguistique, philologie et littérature occitanes
      • «Développement et problèmes actuels des études occitanes», Comptes rendus de l’Académie des Inscriptions & Belles-Lettres 2010/II, 877-889.
    • — Lexicologie et métalexicographie occitanes
      • «Sur les noms de l’oliveraie dans les noms de lieux de l’Hérault : lexique et toponymie», tudes héraultaises 37-38 (2007-2008), 165-176.
      • «Notes de lexicologie occitane», Studii cercetari lingvistice 59 (2008), 325-338.
      • «Brèves remarques sur le Tresor dóu Felibrige de Frédéric Mistral», Revue de linguistique romane 74 (2010), 199-214.
    • — Toponymie occitane
      • Jean-Pierre Chambon / Jean-Paul Chauveau, «Reliques de lat. filictum /filectum “fougeraie” dans la toponymie du domaine occitan (Auvergne, Rouergue, Castrais)», Revue de linguistique romane 71 (2007), 517-521.
      • «Nouvelles observations sur la Toponymie de l’Hérault de Frank R. Hamlin», Archéologie en Languedoc 30 (2006) [2007], 249-286.
      • Jean-Pierre Chambon / Emmanuel Grélois, «Du nouveau sur la toponymie de Clermont-Ferrand et de ses environs (I)», Revue des langues romanes 111 (2007), 135-156.
      • Emmanuel Grélois / Jean-Pierre Chambon, «Le nom médiéval des Côtes de Clermont (du vicus Christianorum au Poi del Vic?)», Nouvelle Revue d’onomastique 47-48 (2007), 89-102.
      • Emmanuel Grélois / Jean-Pierre Chambon, «Souvenirs de péages médiévaux dans la microtoponymie de Clermont-Ferrand», Nouvelle Revue d’onomastique 47-48 (2007), 103-113.
      • «Enfants cachés de la diglossie : à propos de quelques faux toponymes en *‑ialo‑ du Massif Central occitan (Aveyron, Lozère, Haute-Loire, Cantal, Puy-de-Dôme)», Revue de linguistique romane 72 (2008), 541-562.
      • Jean-Pierre Chambon / Emmanuel Grélois, «Du nouveau sur la toponymie de Clermont-Ferrand et de ses environs (II)», Revue des langues romanes 112 (2008), 101-134.
      • Jean-Pierre Chambon / Emmanuel Grélois, «Entre occitan et français (standardisé) régional : trois microtoponymes de la banlieue de Clermont-Ferrand (Vallières, Montaudou, la Morie)», Nouvelle Revue d’onomastique 49-50 (2008), 3-18.
      • «Un couple de composés rouergats en *-ialu : Soussuéjouls et Ventuéjouls (Sévérac-le-Château)», Nouvelle Revue d’onomastique 51 (2009), 53-57.
      • «Bladanet et Blanadet : deux continuateurs de lat. *blatanu «érable» dans la toponymie auvergnate», Nouvelle Revue d’onomastique 51 (2009), 59-64.
      • «Notes de toponymie auvergnate», Nouvelle Revue d’onomastique 51 (2009), 65-73.
      • «Deux reliques toponymiques de lat. hospitiolum : Espezolles (Saint-Mary-le-Plain, Cantal), Speciolas a. 893 (Brivadois)», Zeitschrift für romanische Philologie 126 (2010), 568-572.
      • Jean-Pierre Chambon / Emmanuel Grélois, «Reliques toponymiques de lat. superiore et *subteriore en domaine occitan : le couple Villessebroux - Villa Sotror (Puy-de-Dôme)», Estudis Romànics 32 (2010), 372-377.
      • Jean-Pierre Chambon / Emmanuel Grélois, «Vestiges toponymiques de l’aqueduc romain d’Augustone­metum / Clermont-Ferrand», Nouvelle Revue d’onomastique 53 (2011), 15-31.
    • — Philologie et littérature occitanes
      • Jean-Luc Boudartchouk / Jean-Pierre Chambon et alii, «La “charte de Nizezius” : encore un faux de l’abbaye de Moissac ?», Annales du Midi 119 (2007), 269-308.
      • Jean-Pierre Chambon / Geneviève Brunel-Lobrichon / Philippe Olivier, «Un fragment de monologue dramatique passé inaperçu dans le manuscrit de la farce occitane des Trois Voleurs (seconde moitié du XVe siècle)», Romania.124 (2006) [2007], 533-536.
      • «Lieux communs, intertexte et «aventure d’une écriture». Notes pour l’exégèse d’un chapitre du libre dels Grands jorns de Jean Boudou : “La font de pèira” (I, 10)», Revue des langues romanes 113 (2009), 215-232.
      • «Pour le commentaire d’un chapitre du libre dels Grands jorns de Jean Boudou : “Lo curat” (II, 2). Autour de Saint-Pierre des Minimes et de Pascal», Lengas 66 (2009), 31-55.
      • «Pour le commentaire du chapitre I, 5 du libre dels Grands jorns de Jean Boudou (“Lo plaser dels dieus”). Une voie occitane vers la “disparition de la littérature” ?», Lengas 67 (2010), 115-142.
        Jean-Pierre Chambon et coll., «Quelques références auvergnates dans le Livre des Grands Jours de Jean Boudou», Lengas 67 (2010), 141-162.
      • Jean-Pierre Chambon / Colette Vialle, «Pour le commentaire de Flamenca (III). Nouvelles propositions concernant le cadre chronologique», Revue des langues romanes 114 (2010), 155-177.
      • «Mitolog ou mitològ, Aufklarung ou Aufklärung ? Sur deux lieux difficiles du libre dels Grand jorns de Jean Boudou (III, 1)», Revue des langues romanes 115 (2011), 217-224. «Une affaire majeure des Grands joursde Jean Boudou : la liquidation du trobar. Pour une lecture laïque du chapitre I, 6 (“Dios lo volt !”)», Revue des langues romanes 115 (2011), 485-579.
  2. Conférences données à l’invitation du comité d’organisation dans un congrès national ou international
    • 2009 : conférence plénière «Quelques réflexions sur l’état présent des études occitanes (textes, dictionnaires, grammaires)», premier colloque «Jeunes chercheurs» de l’Association internationale d’études occitanes (Albi) (à paraître dans les Actes).
    • 2010 : conférence plénière «tymologie lexicale, étymologie onomastique : quoi de neuf ? Un aperçu», XXVIe Congrès international de linguistique et philologie romanes (Valence) (à paraître dans les Actes).
    • 2010 : participation invitée à la table ronde sur le Dictionnaire étymologique roman (DRom), XXVIe Congrès international de linguistique et philologie romanes (Valence) (à paraître dans les Actes)
  3. Communications avec actes dans un congrès national ou international
    • — Linguistique historique romane
      • Jean-Pierre Chambon / Yan Greub, «L’émergence du protogascon et la place du gascon dans la Romania», in: Guy Latry (éd.), La Voix occitane. Actes du VIIIe congrès de l’Association internationale d’études occitanes (Bordeaux, 12-17 octobre 2005), Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, 2009, t. II, 787-794.
    • — Linguistique et littérature occitanes
      • «Bilan et perspectives des études occitanes au bout d’un quart de siècle d’existence de l’AIEO. Linguistique», in : Angelica Rieger (éd.), L’Occitanie invitée de l’Euregio. Liège 1981 - Aix-la-Chapelle 2008 : Bilan et perspectives. Actes du neuvième Congrès international de l’Association internationale d’études occitanes, Aix-la-Chapelle, 24-31 août 2008, Aix-la-Chapelle, Shaker Verlag, 2011, I, 47-50.
      • «Remarques sur le prologue du libre dels Grands jorns de Jean Boudou», in : Angelica Rieger (éd.), L’Occitanie invitée de l’Euregio. Liège 1981 - Aix-la-Chapelle 2008 : Bilan et perspectives. Actes du neuvième Congrès international de l’Association internationale d’études occitanes, Aix-la-Chapelle, 24-31 août 2008, Aix-la-Chapelle, Shaker Verlag, 2011, II, 879-886.
      • «Enracinement/déracinement de l’idiolecte boudounien (Sus la mar de las galèras et Lo libre dels Grands jorns)», Actes du Xe Congrès de l’Association international de l’Association d’études occitanes (Béziers), 2011 (soumis pour publication dans les Actes).
    • — Toponymie galloromane
      • «À quelles conditions une onomastique occitane est-elle possible ?», in : Guy Latry (éd.), La Voix occitane. Actes du VIIIe congrès de l’Association internationale d’études occitanes (Bordeaux, 12-17 octobre 2005), Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, 2009, t. II, 1019-1036.
      • «Les toponymes de formation antique motivés par l’existence d’un pont dans la Gaule romane : repères méthodologiques et premiers résultats», in: Guy Barruol, Jean-Luc Fiches, Pierre Garmy (dir.), Les Ponts routiers en Gaule romaine. Actes du colloque tenu au Pont du Gard du 8 au 11 octobre 2008, Montpellier/Lattes, ditions de l’Association de la Revue archéologique de Narbonnaise, 2011, 647-660.
  4. Communications orales sans actes dans un congrès international ou national
    • 2009 : conférence «Glossairistique : des principes à la pratique en domaine occitan» (Université de Toulouse-Le Mirail et CROM).
    • 2012 : conférence «Recherches philologiques sur Lo libre dels Grands jorns de Jean Boudou» (Université Bordeaux III).
  5. Direction d’ouvrages
    Aux origines de la géologie de l’Antiquité au Moyen Age. Actes du colloque international, 10-12 mars 2005, Paris Sorbonne (Paris IV). Textes réunis sous la direction de Claude Thomasset, Joëlle Ducos et Jean-Pierre Chambon, Paris, Honoré Champion, 2010.
  6. Ouvrages scientifiques et chapitres d’ouvrages scientifiques
    Linguistique historique romane
    • «Remarques sur la grammaire comparée-reconstruction en linguistique romane (situation, perspectives)», Mémoires de la Société de linguistique de Paris, n. s., 15, Tradition et rupture dans les grammaires comparées de différentes familles de langues, Louvain, Peeters, 2007, 57-72.
    • Yan Greub / Jean-Pierre Chambon, «Histoire des dialectes dans la Romania : Galloromania», in : Gerhard Ernst, Martin-Dietrich Glessgen, Christian Schmitt, Wolfgang Schweickard (éd.), Romanische Sprachgeschichte. Histoire linguistique de la Romania. Ein internationales Handbuch zur Geschichte der romanischen Sprachen. Manuel international d’histoire linguistique de la Romania, t. III, Berlin / New York, Walter de Gruyter, 2008, 2499-2520.
    • «Pratique étymologique en domaine (gallo)roman et grammaire comparée ‑ reconstruction. À propos du traitement des mots héréditaires dans le TLF et le FEW », in : Injoo Choi-Jonin, Marc Duval, Olivier Soutet (éd.), Typologie et comparatisme. Hommages offerts à Alain Lemaréchal, Louvain/Paris, Peeters, 2010, 61-75.
    • Jean-Pierre Chambon / Jean-Paul Chauveau, «Contributions de la toponymie à l’archéologie lexicale galloromane. (I. Reliques de diminutifs féminins de lat. ponte en pays d’oïl. II. Reliques d’aocc. *friolos < lat. frigorosu dans la toponymie du Gévaudan)», in : Ana Ma Cano González (éd.), Homenaxe al Profesor Xosé Lluis García Arias, Oviedo, Academia de la Llingua Asturiana, 2010, t. II, 637-652.
    • — Linguistique française (variétés diatopiques du standard)
      • «Un premier témoignage sur les particularismes du français parlé à Clermont-Ferrand : les «Locutions vicieuses» du Guide du voyageur de J.-B. Bouillet (1836)», in : Pierre Rézeau (éd.), Richesses du français et géographie linguistique, vol. I,Bruxelles, De Boeck, 2007, 105-120.
      • «léments du français parlé à Ronchamp (Haute-Saône) et dans sa région à la fin du 20e et au début du 21e siècle», in : op. cit., 255-270.
      • Jean-Pierre Chambon / Hélène Carles, «À propos du traitement des emprunts à l’occitan dans le Trésor de la langue française », in : op. cit., 313-326.
      • Jean-Pierre Chambon / Emmanuel Grélois, «Pour la révision de l’article cheire du Trésor de la langue française », in : op. cit., 327-360.
      • «Toponymie (majeure), diffusion, régionalisation et standardisation du français : quelques observations propédeutiques», in : David Trotter (éd.), Actes du XXIVe Congrès international de linguistique et de philologie romanes, Aberystwyth 2004, Tubingue, Niemeyer, 2007, t. IV, 349-359.
      • Yan Greub / Jean-Pierre Chambon, «Histoire des variétés régionales dans la Romania : français», in : Gerhard Ernst, Martin-Dietrich Glessgen, Christian Schmitt, Wolfgang Schweickard (éd.), op. cit., t. III, Berlin / New York, Walter de Gruyter, 2008, 2552-2565.
      • «Vosges sigle ‘îlot gréseux, constituant un plateau isolé’ (FEW 21, 17a). Un technicisme d’origine déonomastique», in : Anja Overbeck, Wolfgang Schweickard, Harald Völker (éd.), Lexikon, Varietät, Philologie. Romanistische Studien. Günter Holtus zum 65. Geburtstag, Berlin, Boston, De Gruyter, 2011, 371-377.
    • — Lexicologie et lexicographie occitanes
      • «Prolégomènes à l’étude historique des emprunts de l’occitan au français», in : André Thibault (éd.), Gallicismes et théorie de l’emprunt linguistique, Paris, L’Harmattan, 2009, 45-69.
      • Kurt Baldinger, Dictionnaire onomasiologique de l’ancien gascon, fascicule 12, rédigé par Nicoline Winkler et Tiana Shabafrouz, avec le concours de Jean-Pierre Chambon, Jean-Paul Chauveau et Thomas Field, Tubingue, Max Niemeyer Verlag, 2009.
      • Kurt Baldinger, Dictionnaire onomasiologique de l’ancien gascon, fascicule 13, rédigé par Nicoline Winkler et Tiana Shabafrouz, avec le concours de Jean-Pierre Chambon, Jean-Paul Chauveau et Thomas Field, Berlin/New York, De Gruyter, 2010.
      • Kurt Baldinger, Dictionnaire onomasiologique de l’ancien gascon, fascicule 14, rédigé par Nicoline Winkler et Tiana Shabafrouz avec le concours de Jean-Pierre Chambon, Jean-Paul Chauveau et Thomas Field, Berlin/Boston, De Gruyter, 2011.
    • — Toponymie occitane
      • Frédéric Trément / Jean-Pierre Chambon / Vincent Guichard / David Lallemand, «Le territoire des Arvernes : limites de cité, tropismes et centralité», in : Christine Menessier-Jouannet et Yann Deberge (éd.), L’Archéologie de l’âge du Fer en Auvergne. Actes du XXVIIe colloque international de l’Association pour l’Etude de l’ge du Fer (Clermont-Ferrand, 29 mai-1er juin 2003). Thème régional , Lattes, ditions de l’Association pour le Développement de l’Archéologie en Languedoc-Roussillon, 2007, 99-110.
      • «Vicairies carolingiennes et toponymie occitane : deux nouveaux témoignages rouergats», in : Juhani Härmä, Elina Suomela-Härmä, Olli Välikangas (éd.), L’Art de la philologie. Mélanges en l’honneur de Leena Löfstedt, Helsinki, Mémoires de la Société Néophilologique de Helsinki 70, 2007, 13-25.
      • Jean-Pierre Chambon / Hélène Carles, «Contribution à l’étude historique d’un toponyme : Brioude (Haute-Loire). Vers un nouveau paradigme en toponymie française ?», in : David Trotter (éd.), Actes du XXIVe Congrès international de linguistique et de philologie romanes, Aberystwyth 2004, Tubingue, Niemeyer, 2007, t. IV, 521-532.
      • «Sur le nom de Brioude (Haute-Loire) : questions de méthode, emprunts latin et protofrançais, aperçu d’ensemble sur l’histoire du mot», in : Alain Dubreucq / Christian Lauranson-Rosaz (éd.), Saint Julien et les origines de Brioude. Actes du colloque de Brioude, 22-24 septembre 2004, Aurillac, Almanach de Brioude / CERCOR, 2007, 260-270.
      • Emmanuel Grélois / Jean-Pierre Chambon, Les Noms de lieux antiques et tardo-antiques d’ Augustone­metum/Clermont-Ferrand. tude de linguistique historique; Strasbourg, Société de linguistique romane, 2008. [Comptes rendus : Wulf Müller, Revue de linguistique romane 73 (2009), 572-575; Aude Wirth, Vox Romanica 69 (2010), 272-273; Marie-Guy Boutier, «La toponymie comme archéologie linguistique. Regard sur Les Noms de lieux antiques et tardo-antiques d’ Augustonemetum/Clermont-Ferrand d’Emmanuel Grélois et Jean-Pierre Chambon», Bulletin de la Commission royale de toponymie et d’archéologie 83 (2011), 37-47; Jean-Paul Chauveau, Nouvelle Revue d’onomastique 53 (2011), 301-307.]
      • «Quelques diminutifs détoponymiques du Massif Central occitan (Breschet, Clarzel, Nogardel, Malaussette, Burzet)», in : Hans-Rudolf Nüesch (éd.), Galloromanica et Romanica. Mélanges de linguistique offerts à Jakob Wüest, Tubingue / Bâle, A. Francke Verlag, 2009, 31-43.
      • «Une série toponymique mineure passée inaperçue en Auvergne : les dérivés déanthroponymes latins en ‑acas, in : Du pigeonnier au moulin. tudes d’onomastique. En hommage à Marianne Mulon, Paris, Société française d’onomastique, 2011, 23-35.f
  7. Publications de vulgarisation
    • «Noms de terroirs et noms de rues à Clermont (résumé de la conférence du 15 mai 2009)», Le Petit Blaise, bulletin de l’Association des anciens élèves du Lycée Blaise Pascal de Cler­mont-Ferrand, n° 1 (octobre 2009), 11-19.
      Emmanuel Grélois / Jean-Pierre Chambon, «Cussat et la villa de la rue du Docteur-Lepetit (Ceyrat)», in : Collectif, Panoramas archéologiques. Exposition organisée à l’occasion du 30e anniversaire du Centre d’tudes et de Recherches d’Archéologie Aérienne, Clermont-Ferrand, SIC, 2009,27.
  8. Autres productions
    • Review articles («Mises en relief»)
      • Vangeli occitani dell’infanzia du Gesù. Edizione critica delle versioni I e II. Introduzione, note ai testi e glossario di Gabriele Giannini. Testi a cura di Marianne Gasperoni, Bologne, Pàtron, 2006; Revue de linguistique romane 72 (2008), 267-286.
      • Peter Wunderli (éd.), Le Nouveau Testament de Lyon (ms. Bibliothèque de la ville A.i.54/Palais des Arts 36), 2 vol., Tubingue et Bâle, A. Francke Verlag, 2009-2010; Revue de linguistique romane 75 (2011), 265-296.
    • — Comptes rendus
      • Martin-Dietrich Glessgen, Linguistique romane. Domaines et méthodes en linguistique française et romane, Paris, Armand Colin, 2007; Bulletin de la Société de linguistique de Paris 103/2 (2008), 258-265.
      • Jean-Philippe Dalbera, Des dialectes au langage. Une archéologie du sens, Paris, Honoré Champion, 2006; Bulletin de la Société de linguistique de Paris 103/2 (2008), 274-278.
      • Pierre Rézeau, Dictionnaire des régionalismes du français en Alsace, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, 2007; Bulletin de la Société de linguistique de Paris 103/2 (2008), 278-281.
      • Marcellin Richard, La Passion de saint André. dition critique suivie d’une étude linguistique comparée par Jean Sibille, Paris, Honoré Champion, 2007; Bulletin de la Société de linguistique de Paris 103/2 (2008), 283-290.
      • Walther von Wartburg, Französisches Etymologisches Wörterbuch. Eine darstellung des galloromanischen sprachschatzes, t. XXII (2e partie), Matériaux d’origine inconnue ou incertaine, fascicule n° 159 (tannerie-luxe), rédigé par Jean-Paul Chauveau et al., Bâle, Zbinden Druck und Verlag AG, 2001;
      • Walther von Wartburg, Französisches Etymologisches Wörterbuch. Eine darstellung des galloromanischen sprachschatzes, fascicule n° 160, Table des matières et index des volumes 21 à 23 établis par Yan Greub, Bâle, Zbinden Druck und Verlag AG, 2001; Bulletin de la Société de linguistique de Paris 104 (2009), 221-223.
      • Glossaire des patois de la Suisse romande, fondé par Louis Gauchat, Jules Jeanjaquet, Ernest Tappolet, t. VII, fascicules 104, 107, 109, 111, 112, Genève, Librairie Droz, Courvoisier-Attinger, 2001-2006.
      • Glossaire des patois de la Suisse romande, fondé par Louis Gauchat, Jules Jeanjaquet, Ernest Tappolet, t. VIII (fascicules 105, 108, 110), Genève, Librairie Droz, Courvoisier-Attinger, 2002-2005; Bulletin de la Société de linguistique de Paris 104 (2009), 223-225.
      • Glossaire des patois de la Suisse romande, 105e et 106e rapports annuels, 2003-2004, avec bibliographie linguistique 2003-2004, La Chaux-de-Fonds, Courvoisier-Attinger, 2005.
      • Glossaire des patois de la Suisse romande, 107e et 108e rapports annuels, 2005-2006, avec bibliographie linguistique 2005-2006, La Chaux-de-Fonds, Courvoisier-Attinger, 2007; Bulletin de la Société de linguistique de Paris 104 (2009), 226-227.
      • André Thibault (coord.), Richesses du français et géographie linguistique, vol. II, Bruxelles, De Boeck, Duculot, 2009; L’Information grammaticale 124 (2010), 51-52.
  9. Points forts des activités ne relevant pas de la production scientifique
    • Rayonnement et attractivité académiques
      Depuis 1990 : membre de la commission pour le Dictionnaire onomasiologique de l’ancien gascon (Académie des sciences de Heidelberg).
      Depuis 2010 : président de la Société de linguistique romane.
      Depuis 2011 : vice-président de l’Association internationale d’études occitanes.
      • Participation à des projets de recherche collaboratifs et existence de collaborations suivies avec d’autres laboratoires
        Participation au projet international DRom (Dictionnaire étymologique roman, www.atil.fr/derom ) : révision en profondeur de tous les articles, en particulier du point de vue de la reconstruction et de la synthèse romane.
        Participation à la rédaction du Dictionnaire onomasiologique de l’ancien gascon (Académie des sciences de Heidelberg).
        Participation au Programme collectif de recherche Atlas d’ Augustonemetum (DRAC Auvergne).
      • Organisation de colloques de portée nationale et internationale
        Participation, en tant que président de la Société de linguistique romane et président du congrès, à l’organisation du prochain Congrès international de linguistique et de philologie romanes (Nancy, juillet 2013).
      • Participation à des réseaux, des sociétés savantes
        Je m’honore de ne participer à aucun «réseau». En revanche, je suis membre de plusieurs sociétés savantes : Société de linguistique de Paris, Société de linguistique romane, Association internationale d’études occitanes, Collegium romanicum, Société française d’onomastique, Utere felix etc.
      • Participation à des comités éditoriaux, des comités scientifiques de colloques ou de congrès
        Membre du comité de rédaction de la Revue de Linguistique Romane (classée «A» par l’AERES), de la Revue des langues romanes, de la Nouvelle Revue d’onomastique; membre du conseil scientifique d’Orbis.
    • Interactions avec l’environnement social, économique et culturel
      • Je me cantonne à mon rôle de professeur et de savant et n’entretiens aucune «interaction avec l’environnement», que celui-ci soit social, économique ou culturel.
    • Formation par la recherche et autres responsabilités pédagogiques
      • Direction de thèses
        • Soutenues
          • 2008 : Mme Hélène Carles, L’émergence de l’occitan pré-textuel. Analyse linguistique d’un corpus auvergnat (IXe-XIe siècles) [Linguistique]. Thèse publiée (ditions de linguistique et de philologie).
          • 2008 : M. Xavier Gouvert, Principes et méthodes en toponymie française [Linguistique]. Thèse en cours de publication (Champion).
          • 2009 : M. Fabrice Bernissan, La toponyme gasconne entre Adour et Arros : contribution à la lexicographie, à l’ethnolinguistique et à la philologie occitanes [Linguistique].
          • 2009 : M. Philippe Olivier, L’ancien occitan auvergnat (Mauriacois et Sanflorain), 1340-1350 [Linguistique]. Codirecteur : M. le professeur Alain Lemaréchal (Paris-Sorbonne). Thèse publiée (Max Niemeyer).
          • 2011 : Mme Marjolaine Raguin, Propagande politique et religieuse dans la Chanson de la croisade albigeoise, texte de l’Anonyme [Langue française]. Codirecteur : M. le professeur Gérard Gouiran (Montpellier III).
          • 2011 : Mme Claire Muller, Médialité de la charte : caractérisation structurelle du genre textuel dans un corpus de chartes françaises inédites du XIIIe siècle [Langue française]. Codirecteur : M. le professeur Martin Glessgen (Zurich).
          • 2012 : Mme Julia Alletsgrüber, tude du lexique de l’agriculture dans des textes documentaires français du XIIIe siècle [Langue française]. Codirecteur : M. le professeur Martin Glessgen (Zurich).
        • En cours
          • Soutenance prévue en 2012 : Mme lodie de Oliveira (ATER, Paris-Sorbonne), L’œuvre poétique de Jean Boudou [Langue française]. Codirecteur : M. Philippe Gardy, directeur de recherche au CNRS (Montpellier III).
          • Thèse inscrite en 2011 : Mme Alexandra Messalti (ATER, Paris-Sorbonne), Les emprunts lexicaux entre Galloromania et Italoromania : une approche géolinguistique par étude de cas [Linguistique]. Codirecteur : Mme Michela Russo (Paris VIII).
        • Participation à des jurys de thèse
          • 2009 : M. Jérémie Delorme, léments de toponymie générale. Du Grand-Bornand à Passamainty : terrain de longue durée et enquêtes contrastives dans les domaines roman, polynésien, basque et bantu. Directeur : M. le professeur Alain Lemaréchal (Paris-Sorbonne).
          • 2010 : Mme Inka Wissner, Les diatopismes du français dans l’œuvre littéraire d’Yves Viollier (Vendée). Directeurs : MM. les professeurs Christian Schmitt (Bonn) et André Thibault (Paris-Sorbonne).
          • 2011 : M. David Fabié, dition critique de l’œuvre occitane de Claude Peyrot (1709-1795). Directeur : M. Jean-François Courouau (Toulouse).
        • Organisation de cycles de conférences
          • À l’Université de Paris-Sorbonne :
          • 9 mars 2007 : M. Philippe Martel (CNRS, Montpellier), L’occitan aujourd’hui.
          • 29 avril 2007 : M. Philippe Gardy (CNRS, Montpellier), Figures du poète et du poème dans la poésie occitane contemporaine : Mas-Felipe Delavouët.
          • 3 mai 2007 : Mme va Buchi (CNRS, Nancy), Le projet de Dictionnaire étymologique roman (DROM).
          • 7 novembre 2008 : M. Jean-Paul Chauveau (CNRS, Nancy), Comment s’élabore un article du FEW ?
          • 4 décembre 2008 : M. Pierre Rézeau (CNRS), Comment décrire les particularismes lexicaux d’un français régional ?
          • 14 mars 2008 : M. Jean Sibille (DGLFLF et Paris VIII), La situation actuelle de l’occitan.
          • 20 mars 2008 : M. Bernard Pottier (membre de l’Institut, professeur émérite à l’Université de Paris-Sorbonne), L’étude du lexique
          • 15 mai 2008 : Mme Marie-José Dalbera-Stefanaggi (Université de Corse), Où en est la linguistique du corse ?
          • 16 mai 2008, M. Christian Bonnet (Université de Clermont-Ferrand), Culture et littérature occitanes sous le regard de la bibliographie.
          • Jeudi 22 mai 2008 : Mme Marie-Guy Boutier (Université de Liège), Où en est la toponymie française ?
          • 11 février 2009 : M. Martin Glessgen (Université de Zurich), Linguistique romane. Domaines et méthodes en linguistique française et romane : conception et réception d’un manuel.
          • 5 mars 2009 : M. Georg Kremnitz (Université de Vienne), Où en est la sociolinguistique occitane ? Quelques questions de sociolinguistique historique.
          • 18 mars 2009 : M. Yan Greub (CNRS, Nancy), Les travaux en cours à l’ATILF (CNRS, Nancy) en linguistique historique, française et romane.
          • 1er avril 2009 : M. Philippe Martel (CNRS, Montpellier), Le mouvement renaissantiste d’oc au XXe siècle.
          • 13 mai 2009 : M. François Pic (CROM, Toulouse), La Bibliographie et la Documentation, pierres d’angle de la recherche en domaine occitan.
          • 20 mai 2009 : tienne Hammel (Montpellier), L’état de la langue occitane à la fin du XXe siècle (l’enquête INSEE/INED de 1999).
          • 20 mai 2009 : Mme Marie-Guy Boutier (Université de Liège), Une question de toponymie française.
          • 17 février 2010 : M. José Enrique Gargallo (Université de Barcelone), L’aragonais.
          • 10 mars 2010 : M. Jean-Paul Chauveau (CNRS, Nancy), Le FEW.
          • 24 mars 2010 : M. Xavier Gouvert (CNRS, Nancy), Le Dictionnaire étymologique roman (DRom).
          • 14 avril 2010 : Mme Aude Wirth (Université de Louvain-la-Neuve), Les régionalismes de Belgique.
          • 12 mai 2010 : Mme Nadine Steinfeld (CNRS, Nancy), Le projet TLF-tym et la base des mots fantômes.
          • 9 mars 2011 : M. Frédéric Duval (Université de Metz), Pour une description lexicale des institutions romaines en français médiéval : problèmes méthodologiques.
          • 30 mars 2011 : Mme Carmen Alen Garabato (Université Montpellier III), La situation sociolinguistique actuelle de l’occitan.
          • 27 avril 2011 : Mme Marie-José Brochard (Dictionnaires Le Robert), Les nouvelles ressources électroniques en lexicologie historique.
          • 4 mai 2011 : M. Jean-François Courouau (Université de Toulouse-Le Mirail), Les débuts de la littérature en gascon.
          • 11 mai 2011 : M. Guy Latry (Université Bordeaux III), Un écrivain occitan du XXe siècle : Bernard Manciet.
          • 11 mai 2011 : M. Gérard Ligozat (Université Paris-Sud), Traduction automatique et occitan.
          • 14 mars 2012 : M. Xavier Gouvert (Université Paris III), La reconstruction lexicale du protoroman.
          • 4 avril 2012 : M. Philippe Gardy (CNRS, Montpellier), Les premiers manuscrits de Max Rouquette.
          • 2 mai 2012 : Mme Céline Baquié (professeur certifié), Un poète occitan de la seconde moitié du XXe siècle : Alan Pelhon.
          • 9 mai 2012 : M. Philippe Martel (Université Montpellier III), Une figure des études occitanes et de l’occitanisme : Robert Lafont.
          • 16 mai 2002 : M. Jérémie Delorme (Université de Liège), Présentation d’un parler francoprovençal : le bornandin.
    • Responsabilités administratives et scientifiques
      • Direction scientifique d’un institut de recherche
        • Directeur du CEROC (Centre d’étude et de recherches d’oc), Université de Paris Sorbonne.
      • Participation à des commissions de spécialistes / comités de sélection (en France et à l’étranger)
        • À l’Université de Paris-Sorbonne :
        • 2007 : membre de la commission de spécialistes 7e-9e sections, emploi de maître de conférences, poste n° 590 (Linguistique et
        • philologie médiévales); emploi de maître de conférences (Linguistique et Français langue étrangère), poste n° 1004;
        • 2011 : membre du comité de sélection de 9e-7e sections, emploi de professeur des universités, poste n° 29 (Français contemporain); emploi de professeur des universités, poste n° 83 (Français contemporain)