Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

dos_pol_scient:pol_scien_linguistique_romane [2017/03/21 16:26]
brachet
dos_pol_scient:pol_scien_linguistique_romane [2017/03/21 16:31] (Version actuelle)
Ligne 5: Ligne 5:
  
  
-[[{{http://www.alfred-ernout.paris-sorbonne.fr/lib/plugins/fckg/fckeditor/editor/images/smiley/msn/thumbs_up.gif}}]] Actualités : [[Colloque « Du français aux créoles »]] 29-30 novembre.+{{http://www.alfred-ernout.paris-sorbonne.fr/lib/plugins/fckg/fckeditor/editor/images/smiley/msn/thumbs_up.gif}}Actualités : [[:actus_activites:prochaines_activites_romanistes|Colloque « Du français aux créoles »]] 29-30 novembre.
  
  
Ligne 15: Ligne 15:
  
 ---- ----
 +\\
  
 +    * La composante « Linguistique romane », dirigée par [[:dos_mbr:rom:1er:fiches1er:athibault|A. Thibault]], a rejoint l’EA 4080 en 2006. Elle organise des cycles de conférences de linguistique romane au [[http://www.paris-sorbonne.fr/nos-formations/les-ufr/lettres/langue-francaise/le-ceroc/|CEROC]] (Centre d’Etudes et de Recherches sur l’Occitant), ainsi que lors des séminaires de master et de doctorat de ses deux Professeurs, [[:dos_mbr:rom:1er:fiches1er:fiche_jean_pierre_chambon|J.-P. Chambon]] et [[dos_mbr:rom:1er:fiches1er:athibault|A. Thibault]]. Elle organise également des colloques, en collaboration avec d’autres universités (par exemple l’Université de Nice Sophia Antipolis en 2008 ou celle de Cergy-Pontoise en 2012) et des chercheurs étrangers.
  
-    * La composante « Linguistique romane », dirigée par [[A. Thibault]], a rejoint l’EA 4080 en 2006. Elle organise des cycles de conférences de linguistique romane au [[http://www.paris-sorbonne.fr/nos-formations/les-ufr/lettres/langue-francaise/le-ceroc/|CEROC]] (Centre d’Etudes et de Recherches sur l’Occitant), ainsi que lors des séminaires de master et de doctorat de ses deux Professeurs, [[J.-P. Chambon]] et [[A. Thibault]]. Elle organise également des colloques, en collaboration avec d’autres universités (par exemple l’Université de Nice Sophia Antipolis en 2008 ou celle de Cergy-Pontoise en 2012) et des chercheurs étrangers. 
  
 +    * Dans le cadre de l’EA 4080, les romanistes participent au projet ANR //[[http://www.linglat.paris-sorbonne.fr/|DHELL]] // (//Dictionnaire Historique et Encyclopédie Linguistique du Latin//    dirigé par [[:dos_mbr:lat:1er:fiches1er:fiche_michele_fruyt|Mme Fruyt]] en fournissant des données sur la descendance romane des lexèmes latins traités dans le dictionnaire.
  
-    * Dans le cadre de l’EA 4080, les romanistes participent au projet ANR //[[http://www.linglat.paris-sorbonne.fr/|DHELL]] // (//Dictionnaire Historique et Encyclopédie Linguistique du Latin//     dirigé par [[M. Fruyt]] en fournissant des données sur la descendance romane des lexèmes latins traités dans le dictionnaire. 
  
 +    * Les romanistes de l’EA 4080 entretiennent aussi une collaboration suivie avec de nombreux chercheurs français et étrangers, notamment au sein du projet //[[http://www.atilf.fr/derom|DERom]] //, //Dictionnaire étymologique roman//, mise à jour du //Romanisches Etymologisches Wörterbuch// de W. Meyer-Lubke. Ce projet fédérateur, subventionné conjointement par l’ANR (France) et la Deutsche Forschungsgemeinschaft (Allemagne), est réalisé sous la direction de Mme Eva BUCHI, dir. de recherche au CNRS-ATILF (Nancy) et de M. le Professeur Wolfgang SCHWEICKARD, de l’Université de la Sarre (Saarbrucken, Allemagne).
  
-    * Les romanistes de l’EA 4080 entretiennent aussi une collaboration suivie avec de nombreux chercheurs français et étrangers, notamment au sein du projet //[[http://www.atilf.fr/derom|DERom]] //, //Dictionnaire étymologique roman//, mise à jour du //Romanisches Etymologisches Wörterbuch//  de W. Meyer-Lubke. Ce projet fédérateur, subventionné conjointement par l’ANR (France) et la Deutsche Forschungsgemeinschaft (Allemagne), est réalisé sous la direction de Mme Eva BUCHI, dir. de recherche au CNRS-ATILF (Nancy) et de M. le Professeur Wolfgang SCHWEICKARD, de l’Université de la Sarre (Saarbrucken, Allemagne). 
-    * Les membres de la composante « Linguistique romane » participent activement à la vie scientifique de leur discipline: [[J.-P. Chambon]] et [[A. Thibault]] sont respectivement le président et le secrétaire-administrateur adjoint de la //Société de Linguistique Romane//, qui a pour buts l’organisation de congrès internationaux, ainsi que la publication de la //[[http://www.slir.uzh.ch/revue-linguistique-romane/|Revue de Linguistique Romane]] // et de monographies, dans la collection //[[http://www.slir.uzh.ch/collection-biliro/|Bibliothèque de Linguistique Romane]] //. 
  
 +    * Les membres de la composante « Linguistique romane » participent activement à la vie scientifique de leur discipline: [[:dos_mbr:rom:1er:fiches1er:fiche_jean_pierre_chambon|J.-P. Chambon]] et [[:dos_mbr:rom:1er:fiches1er:athibault|A. Thibault]] sont respectivement le président et le secrétaire-administrateur adjoint de la //Société de Linguistique Romane//, qui a pour buts l’organisation de congrès internationaux, ainsi que la publication de la //[[http://www.slir.uzh.ch/revue-linguistique-romane/|Revue de Linguistique Romane]] // et de monographies, dans la collection //[[http://www.slir.uzh.ch/collection-biliro/|Bibliothèque de Linguistique Romane]] //.
  
-    * [[A. Thibault]] participe en outre à deux projets de recherche internationaux (type ANR) intitulés respectivement [[http://polyphonies.uottawa.ca/)|« À distance de Paris]]: les français en périphérie » , projet qui a reçu 300 000 dollars pour la période de 2010 à 2013  et [[http://continent.uottawa.ca/|« Le français à la mesure d’un continent »]], projet porté par France Martineau de l’Université d’Ottawa au Canada qui a reçu une subvention de 2,5 millions de dollars sur une période de sept ans (2011 à 2018).+ 
 +    * [[:dos_mbr:rom:1er:fiches1er:athibault|A. Thibault]] participe en outre à deux projets de recherche internationaux (type ANR) intitulés respectivement [[http://polyphonies.uottawa.ca/)|« À distance de Paris]]: les français en périphérie » , projet qui a reçu 300 000 dollars pour la période de 2010 à 2013  et [[http://continent.uottawa.ca/|« Le français à la mesure d’un continent »]], projet porté par France Martineau de l’Université d’Ottawa au Canada qui a reçu une subvention de 2,5 millions de dollars sur une période de sept ans (2011 à 2018).